Remember Moi

 Remember Me - Jovoy Paris

Remember Me - Jovoy Paris

Remember Me

par Cécile Zarokian

pour Jovoy Paris

Il est minuit. 

Et le périple commence. 



Tu quittes la voûte d'étoiles LED sous laquelle se massent les touristes et les passants, tu laisses derrière toi les fontaines et les panaches de bukhoor. Tu quittes la vie fourmillante d'un quartier flambant neuf, ses trottoirs de marbre poli, ses façades claires comme des miroirs, ses alignements de palmiers, de bougainvillées pour t'aventurer entre les palissades d'un chantier. 

Bloqué entre deux autoroutes, au milieu d'un terrain vague sentant le béton, l'essence et le sable chaud, tu scrutes au loin le but que tu t'étais fixé en quittant la plage. Tu la vois, au loin. Elle perce l'horizon. Fière, elle se dresse au-dessus d'une forêt de gratte-ciels. Fine, elle les toise. Tout de verre vêtue, elle se rit de leurs parements de béton sable et bleu et rose. 


C'est la flèche d'une cathédrale des siècles futurs. Elle t'appelle.


L'humidité se lève, la chaleur se couche, et tu sors du champ de sable en sueur. Tu traverses une route, tu découvres une passerelle d'acier enjambant un fleuve d'asphalte où se massent des bolides immaculés. 

Tu t'y engouffres. Tu redécouvres l'air climatisé, le silence, les sols polis à outrance - il n'y a presque plus personne dans le couloir. Tu dépasses un militaire blasé, quelques touristes rougis par le Soleil, grossis par les mezzeh, alourdis par leurs achats. Et ce sont encore des kilomètres de couloir, passant entre les building, les towers, les plazzas, les cinq étoiles, les quatre étoiles, les Sofitel, les Armani.

D'ici tu découvres, comme dans un aquarium, cette ville si propre, trop propre, où tout brille, tout scintille, tout aseptise. 

Encore quelques mètres de cette passerelle qui n'en finit pas. Elle monte, la bougresse, comme pour te retirer le peu de forces qu'il te restait. Tu soupires, tu t'épuises, tu hésites à continuer, tu veux sauter dans un taxi, rentrer, te délasser, jurer de ne jamais refaire cette erreur -

Quand elle te saisit. 

Une brise descend ! Elle vient à ta rencontre, elle te cherche, elle t'embrasse, elle te porte. Elle embaume les épices, elle traverse des bouteilles d'attars, de roses, de safran. Elle charrie avec elle l'odeur du maïs sucré cuisant dans sa robe beurrée, celle des gaufres encore chaudes et des glaces à l'italienne aux multiples parfums. 

Elle sent le cuir, le marbre, le sucre, le luxe. De ta passerelle d'acier, te voilà transporté sous une voûte d'où tombent des centaines de plumes blanches et de colombes en papier ; au pied des fontaines dansantes ; entre les colonnes de cèdre du souq de l'or ; dans celles silencieuses d'Al Bahar ; à l'ombre de la Burj. 

Voilà Remember (pour) Moi. 

Le parfum du réconfort. Le parfum d'un luxe épuré, d'une sensualité dépouillée. Le parfum d'une peau travaillée par le Soleil, le sable, iodée.  


Il me rappelle l'air de ces lieux où se mêlent le karak, le café et les sillages étourdissants des sheikhs et de leurs princesses. Il me rappelle ces nuits silencieuses à la tombée de l'automne, cet air marin montant du Khor et charriant avec lui les parfums des jasmins arborescents et des frangipaniers en fleurs.  

Remember, Remember. 

Comme ce souvenir qui nous est lointain et pourtant si vif, ce parfum trouve sa place dans votre mémoire, il s'y fixe et parfois, sans qu'on s'y attende, se rappelle à vous. 

C'est le parfum de l'étreinte retrouvée, 

De l'amant qui s'en retourne après une longue absence, 

De la sensation si subtile que l'on éprouve à sentir le cou de l'être aimé le matin de son retour, 

De l'enfant qui retrouve sa mère, 

Du sourire, 

De la brise chaude et humide, 

Du sable, du marbre, des paillettes, des palmiers, 

Mais surtout, mes fous en sens, Remember Me est le parfum du silence. Tout se tait autour de vous. Vous n'entendez plus qu'un souffle, qu'un battement de cœur. Un voile lacté vous cache du monde et de son agitation. 

Vous êtes seul(s). 

Un regard, un baiser, une joie.

Remember Me. 

Remember Moi.


Remember Me - Jovoy Paris

100ml - 130€

Disponible dans toutes les boutiques Jovoy, à Paris, Londres, Le Mans, Qatar et Dubai.

Pour plus d’informations, visitez leur site Web : www.jovoyparis.com